This page was exported from Kapitalis [ http://kapitalis.com/tunisie ]
Export date: Wed Aug 23 7:57:22 2017 / +0000 GMT

Chettaoui éjectée de la présidence d'une commission parlementaire



Leila Chettaoui a été démise de la présidence de la commission parlementaire d'enquête sur les filières de recrutement et d'envoi des Tunisiens pour le jihad dans les zones de conflits.

Sofiene Toubel, président du bloc de Nidaa Tounes à l'Assemblée des représentants du peuple (ARP), a présenté une demande officielle pour la révocation de Mme Chettaoui de la présidence de ladite commission et son remplacement par sa collègue Hela Omrane.

M. Toubel a prétexté que Mme Chettaoui, qui a présenté officiellement sa démission du bloc parlementaire de Nidaa Tounes, ne peut plus représenter officiellement le parti au sein de cette commission.

Jusqu'à ce matin, Mme Chettaoui n'avait aucune information sur sa révocation, mais elle s'y attendait depuis plusieurs semaines, d'autant que ses relations avec ses anciens collègues de Nidaa Tounes se sont beaucoup détériorées.

La députée n'était pas, par ailleurs, apprécié par le parti islamiste Ennahdha, allié de Nidaa Tounes, qui lui reproche d'orienter le travail de la commission vers l'établissement de liens entre les filières terroristes et la mouvance islamiste en général et le parti Ennahdha en particulier.

De là à dire que M. Toubel est l'homme d'Ennahdha au sein de Nidaa, deux partis qui n'en constituent désormais qu'un, il y a un pas que beaucoup d'observateurs font allègrement. Ils ont, en tout cas, suffisamment de preuves pour l'affirmer.

E. B. A.

 

 


Post date: 2017-05-19 16:02:52
Post date GMT: 2017-05-19 15:32:52
Post modified date: 2017-05-19 16:08:50
Post modified date GMT: 2017-05-19 15:38:50

Powered by [ Universal Post Manager ] plugin. MS Word saving format developed by gVectors Team www.gVectors.com