This page was exported from Kapitalis [ http://kapitalis.com/tunisie ]
Export date: Tue Aug 22 3:38:30 2017 / +0000 GMT

Tataouine : La Sitep menacée de fermeture



Si la station de pompage de Boulahbel, à Tataouine, reste fermée, les activités de la Sitep risquent d'être suspendues au bout de 21 jours.

C'est ce qu'a fait savoir Slim Triki, le directeur général de la Société italo-tunisienne de l'exploitation pétrolière (Sitep), avertissant les autorités contre la poursuite des mouvements sociaux qui paralysent les installations pétrolières et gazières dans les régions du sud tunisien.

A l'instar de plusieurs autres sociétés, la Sitep pourrait fermer, elle aussi, si aucune solution n'est trouvée concernant les puits de pétrole fermés à Tataouine, a-t-il martelé, ajoutant qu'il y a aussi le risque de perdre définitivement des puits à cause de cette fermeture. Les sociétés concernées sont celles liées à l'oléoduc de la Trapsa.

Slim Triki, qui parlait à une commission parlementaire en visite aux sites de production à Tataouine, a expliqué que les contrats avec le partenaire italien, qui datent des années 1960, permettent à l'Etat de bénéficier de 85% de la production des puits d'El Borma. Aussi, les perturbations de la production ont-elles une répercussion négative sur la production d'hydrocarbures et sur l'économie nationale en général, a-t-il ajouté.

Société pionnière dans le domaine de l'exploitation des hydrocarbures en Tunisie, la Sitep est chargée de l'exploitation du gisement d'El-Borma et de la recherche d'hydrocarbures dans la concession du même nom.

H. M.

 

 


Post date: 2017-07-14 19:56:04
Post date GMT: 2017-07-14 18:56:04
Post modified date: 2017-07-14 19:03:44
Post modified date GMT: 2017-07-14 18:03:44

Powered by [ Universal Post Manager ] plugin. MS Word saving format developed by gVectors Team www.gVectors.com