This page was exported from Kapitalis [ http://kapitalis.com/tunisie ]
Export date: Thu Aug 24 11:01:13 2017 / +0000 GMT

Football-Club sfaxien : Le pouvoir aux jeunes



Firas Chaouat a fait bonne impression lors du tournoi de Tabuk. 

La nouvelle vague du Club sportif sfaxien (CSS) lancée dans le bain a franchi une autre étape vers la mise en place d'une équipe new look…

Par Hassen Mzoughi

Selon l'entraîneur portugais du CSS, José Da Mota, «l'objectif a été d'offrir une chance aux jeunes de gagner en confiance et de s'intégrer dans le système. L'expérience saoudienne (allusion à la récente participation de l'équipe au tournoi de Tabuk, Ndlr) a été porteuse de ce point de vue. Désormais, on peut compter sur un effectif beaucoup plus large».

Priorité aux enfants du club

Le CSS a mis en route, depuis la saison 2015-2016, une profonde restructuration, réhabilitant la prestigieuse tradition du club qui consiste à miser sur les jeunes.

Ce plan d'action du président du club, Moncef Khemakhem, qui a été longtemps responsable de cette catégorie, repose sur la valorisation du travail de base et la restriction au maximum des recrutements, jugés abusifs et sans réel apport au cours des dernières saisons.

Aussi, a-t-il fait venir l'Argentin Nestor Clausen, comme premier entraîneur au club, chargé de ce programme de mise à niveau des catégories jeunes. Sont lancés dans le grand bain Walid Karoui, Nessim Hnid, Héni Amamou, Mohamed Hamrouni, Amor El Houche, Mohamed Selmi, Houssem Dagdoug, Firas Chaouat, Sameh Bouhajeb, Mongi Lejmi, Mourad Ben Younès, Mohamed Hédi Gaâloul et Houssem Ben Ali.

Certains d'entre eux, comme Chawat, Dagdoug, Karoui, Hnid, Ayadi, Ben Younes, Bouhajeb et Msalmi ont signé pour… 5 ans le mois dernier. Amor Bouraoui, de retour de prêt, s'est engagé pour 4 ans.

Outre l'arrivée de jeunes joueurs au sein du groupe pro, le CSS a obtenu les engagements de deux nouveaux attaquants : Aymen Herzi et Mohamed Ali Ragoubi, qui seront toutefois qualifiés en janvier 2018.

Objectif 2021

Privé de recrutements par la Fifa, le CSS réussi son pari de mettre en route un vrai projet sportif, vaste et ambitieux, qui consiste à assurer la relève au bout de la saison 2020-2021.

Pour poursuivre la mission, les dirigeants ont fait appel à un technicien espagnol, Joaquim Lopez Martinez. Ce technicien, qui avait exercé notamment au Real Madrid, cible la formation notamment des cadets.

C'est tout simplement un retour aux sources du CSS qui dans les années 60 du siècle écoulé, et avec le légendaire yougoslave Milan Kristic, avait construit la grande équipe des années 70, avec les Hamadi Agrebi, Alaya Sassi, Mohamed Ali Akid, Mokhtar Dhouib, Ali Graja et tant d'autres.

Pour le moment, le nombre de licenciés jeunes dépasse les deux cents. Ils ont à leur disposition deux terrains en gazon synthétique dernière génération, une salle de musculation équipée, et une autre de visionnage et de réunion.

A quelques jours du coup d'envoi de la nouvelle saison, l'effectif est au complet, ou presque. Il manque le gardien Rami Jridi, en froid avec son club, ainsi que l'avant Walliou N'doye et Amor Bouraoui encore indisponibles.

 

 


Post date: 2017-08-12 08:01:49
Post date GMT: 2017-08-12 07:01:49
Post modified date: 2017-08-12 08:01:49
Post modified date GMT: 2017-08-12 07:01:49

Powered by [ Universal Post Manager ] plugin. MS Word saving format developed by gVectors Team www.gVectors.com