Tunisie : La fin des grands hommes, place au commun

TweetezPartagez90Partagez90 PartagesDepuis la disparition de Béji Caïd Essebsi, les candidats à la magistrature suprême ne joueront plus aucun rôle symbolique. Ils ne seront pas des personnages de biographie, admis dans le panthéon scolaire pour représenter l’Etat-nation un et indivisible, ni ne seront affublés d’un surnom pittoresque et familier, tel celui de «Bajbouj» pour BCE. Par … Lire la suite de Tunisie : La fin des grands hommes, place au commun