Étiquette : Elyès Fakhfakh

Article

Tunisie : Le prochain gouvernement sera confronté à un «mur»financier

Selon Africa Intelligence, la démission du chef du gouvernement Elyès Fakhfakh, le 15 juillet 2020, va retarder le versement de deux aides cruciales par le Fonds monétaire international (FMI) et la Commission européenne, d’un montant total de plus d’un milliard de dollars (2,8 milliards de dinars tunisiens).

Article

Crise de gouvernement en Tunisie : La solution, c’est la dissolution de l’Assemblée

Après la démission du chef du gouvernement Elyès Fakhfakh et le début hier, jeudi 16 juillet 2020, des concertations pour lui trouver un successeur, la solution optimum, face à la gravité de la crise politique actuelle en Tunisie, c’est peut-être la dissolution de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) et la tenue de nouvelles législatives...

Article

Maghzaoui : M. Fakhfakh avait le choix entre démissionner ou dégager les ministres d’Ennahdha

Selon Zouhaier Maghzaoui, secrétaire général du mouvement Echaâb, des représentants de son mouvement, d’Attayar, de Tahya Tounes et du bloc Al-Islah se sont réunis hier, lundi 13 juillet 2020, avec le chef du gouvernement Elyès Fakhfakh et lui ont laissé le choix entre démissionner ou effectuer un remaniement ministériel pour dégager les ministres issus d’Ennahdha.

Article

Ennahdha maintient la pression sur Elyès Fakhfakh

Selon Africa Intelligence, la mise en cause d’Elyès Fakhfakh pour un conflit d’intérêts dans l’attribution d’importants marchés publics de gestion des décharges est du pain bénit pour Ennahdha et pour le groupe Al Badr des frères Ben Ayed, proches du mouvement islamiste et actifs dans le même secteur.

Article

Gouvernement Elyes Fakhfakh : déconfinement ou déconfiture ?

Le confinement imposé en Tunisie, pour contrer la Covid-19, a sauvé des centaines de vies humaines, mais sa sévérité disproportionnée et sa mal-gouvernance économique a détruit des centaines de milliers d’entreprises et d’emplois. Aujourd’hui, l’heure est au déconfinement, sur fond de violentes tensions sociales en régions et des soupçons de corruption au sommet de l’État....

Article

Slim Laghmani : «Fakhfakh doit démissionner en vertu de la constitution»

Commentant des déclarations faites avant-hier, devant les députés par Chawki Tabib, président de l’instance nationale de lutte contre la corruption (Inlucc), sur l’affaire Fakhfakh Gate, Slim Lahgmani a estimé, dans un post facebook hier, 30 juin 2020, que le chef du gouvernement doit démissionner avant même les résultats des enquêtes en cours.

Article

Monsieur Fakhfah, vous êtes piégé, démissionnez !

Dans cette lettre ouverte au chef du gouvernement Elyès Fakhfakh, l’auteur estime qu’un homme politique doit militer dans sa jeunesse, se faire élire à 30 ans, devenir responsable régional ou national à 40. Or, ce n’est pas le cas de la majorité des dirigeants tunisiens actuels, qui sont souvent parachutés. Par Helal Jelali *