Étiquette : extrémistes religieux

Article

Les agitateurs d’Al-Karama surnomment Abir Moussi « Abir Moshe Dayan »

Chez les extrémistes d’Al-Karama, il n’y a aucune limite dans la haine, l’insulte, l’injure et la violence verbale envers Abir Moussi. Leur leader, Seifeddine Makhlouf, se permet même de partager sur sa page Facebook des publications où la présidente du Parti destourien libre (PDL) est surnommée «Abir Moshe Dayan», par allusion à l’ancien ministre de...

Article

Seifeddine Makhlouf est-il au-dessus de la justice ?

Dans un pays normal, où la justice est réellement indépendante et responsable, de dangereux pyromanes comme Seifeffine Makhlouf et sa smala de la coalition extrémiste Al-Karama seraient déjà sous les verrous. Car, en alimentant la haine contre l’Etat et en apportant une caution politique au terrorisme le plus abject, ils constituent une menace pour la...

Article

Tunisie : Les extrémistes religieux sèment le désordre à l’Assemblée

La présence de députés issus de la nébuleuse extrémiste religieuse, à l’instar de ceux de la coalition Al-Karama, une excroissance du parti islamiste Ennahdha, est un facteur d’instabilité au sein de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) et dans le pays d’une façon générale. Ce qui vient de se passer aujourd’hui, vendredi 10 juillet 2020,...

Article

Ariana : Arrestation de deux terroristes condamnés à la prison ferme

La garde nationale a arrêté, à l’aube du mardi 23 juin 2020, à l’Ariana, un salafiste condamné par contumace à 2 ans de prison ferme, par le tribunal de Tunis, dans une affaire terroriste. Le soir même, un autre extrémiste religieux, poursuivi dans une affaire similaire et également condamné, par contumace, à 3 ans de...

Article

Al-Karama justifie l’attaque terroriste au Lac 2 !

Le député et président du bloc parlementaire Al-Karama, Seifeddine Makhlouf, surnommé «l’avocat des terroristes» blanchit le terrorisme et justifie l’attaque kamikaze perpétrée aujourd’hui, vendredi 6 mars 2020, aux Berges du Lac 2, au nord de Tunis, contre une patouille sécuritaire, près de l’ambassade américaine. Du déjà vu…