Taboubi persiste et signe : L’UGTT n’est pas concernée par le dialogue national

L’Union générale tunisienne du travail (UGTT) a réaffirmé son refus de participer au dialogue national selon la formule annoncée par le président de la république dans le décret 30 et affirme ne pas être, non plus, concernée par la commission consultative pour une nouvelle république.

Après la déclaration, ce matin, du SG Noureddine Taboubi, affirmant que la centrale syndicale ne sera pas présente au sein de cette commission et qu’elle «refuse de se laisser entraîner dans une voie inconnue, en soulignant que le décret n’engage que celui qui l’a signé», l’UGTT a publié un communiqué, ce vendredi 27 mai 2022, pour indiquer ne pas avoir été consultée sur son intégration à la commission économique et sociale.

L’Union s’est également dit étonnée «face à cette insistance à vouloir l’impliquer et vouloir imposer une vision unilatérale qui ne fera qu’approfondir la crise».

Rappelons que l’UGTT avait déjà officiellement émis un refus catégorique quant à sa participation au dialogue national estimant que celui-ci «n’a pas fait l’objet de consultations préalables et ne répond pas aux attentes des forces nationales pour mettre en place un processus patriotique permettant de sortir de la crise».

Y. N.

Donnez votre avis

Votre adresse email ne sera pas publique.