Étiquette : Yadh Ben Achour

Article

Tunisie, un Etat de non-droit : 2- Kaïs Saïed, un président de fait et non de droit

Si, sur le plan de l’organisation politique, la Tunisie était depuis 2011 dans une situation de non-droit, aucune autorité ne pourrait se prévaloir d’une quelconque légitimité y compris le président de la république. Voilà où peut mener le littéralisme de Kaïs Saïed, qui a aussi fourni les munitions à ses propres adversaires. Par Mounir Chebil...

Article

Débat à l’IFT : Islam et liberté

L’Institut français de Tunisie (IFT) organise aujourd’hui, lundi 7 juin 2021 à partir de 18h, dans son auditorium, à l’avenue de Paris, à Tunis, une rencontre sur le thème «Islam et liberté» avec les écrivains Kahina Bahloul, Yadh Ben Achour et Hamadi Redissi.

Article

Kais Saied ou le pouvoir imprévu

Tout le monde sait que le droit et la loi sont des éléments clairs pour toute société organisée. Mais que ce soit dans le droit privé ou public, l’imprévu est largement traité dans les sciences juridiques, mais ce chapitre reste peu connu chez les juristes «orthodoxes». Le malentendu opposant actuellement Kaïs Saïed, d’un côté, à...

Article

Quand Sophie Bessis se fourvoie sur les islamistes d’Ennahdha

Les intellectuels de gauche comme Sophie Bessis sont incorrigibles. Ils courent après les islamistes pour tenir, auprès d’eux, le rôle d’idiots utiles. Curieux ces gauchistes qui s’étaient fourvoyés facilement jadis en soutenant le communisme et qui, maintenant, soutiennent l’islamisme ou y voient une voie possible vers la démocratie. Alors que la révolution tunisienne et le...

Article

À propos de Yadh Elloumi, Churchill, le déshonneur et la guerre

Les déboires judiciaires atteignant le président de son parti, Qalb Tounès, auraient dû inciter le député Yadh Elloumi à s’informer davantage sur Winston Churchill, et son opposition résolue à tout compromis avec le fascisme et le nazisme, résumée par cette tirade flamboyante : «À Munich, l’Angleterre avait le choix entre le déshonneur et la guerre;...