Accueil » Assemblée : Abir Moussi squatte le bureau de Habib Khedher (Vidéo)

Assemblée : Abir Moussi squatte le bureau de Habib Khedher (Vidéo)

Habib Khedher, chef de cabinet du président du parlement, Rached Ghannouchi, a fait appel à un huissier de justice, cet après-midi, jeudi 16 juillet 2020, pour faire sortir les députés Parti destourien libre (PDL) de son bureau, où ils ont entamé un sit-in, après qu’il ait refusé de les recevoir.

La présidente du PDL et de son bloc parlementaire, Abir Moussi, a indiqué qu’elle s’est rendue, avec ses collègues au bureau de Habib Khedher afin de demander des copies de documents relatifs à la commission d’enquête parlementaire sur les réseaux de voyages vers les zones de conflits, mais que ce dernier a refusé de les recevoir.

«Nous avons donc décidé de rester dans le bureau jusqu’à ce qu’il réponde à notre demande», a-t-elle affirmé, en ajoutant que Khedher a d’abord fait appel aux députés islamistes d’Ennahdha ainsi que ceux de la coalition Al-Karama, avant de convoquer un huissier de justice.

https://www.facebook.com/1967823173521555/videos/3190118207774598/

Aussitôt ce dernier rentré, Khedher, accompagné de Mohamed Affes, a essayé d’enfermer à clé les députés PDL. Abir Moussi et Karim Krifa l’en ont empêché…

Le bureau du chef de cabinet de Ghannouchi a été le théâtre d’échanges d’accusations et d’insultes entre les deux parties : «Les députés Al-Karama, appelés en renfort par leur Cheikh (Ghannouchi) se sont incrustés et nous ont insultés», a déploré Abir Moussi, en affirmant que des personnes étrangères à l’Assemblée accompagnent les députés de la coalition présidée par Seifeddine Makhlouf : «Nous nous sentons en danger».

https://www.facebook.com/1967823173521555/videos/1871056523018485/

«Les bandits, mercenaires, et voleurs sont entrés par effraction dans le bureau du chef du cabinet du président de l’Assemblée. C’est un crime !», a accusé de son côté Makhlouf, qui ne pouvait pas rater cette occasion pour essayer de provoquer les députés PDL en ajoutant : «Dommage il n’y a pas d’homme qui a appliqué la loi contre vos dépassements, espèce de crapules. Notre rêve c’est qu’il y ait des élections anticipées et je vous jure que nous allons fermement appliquer la loi. Vous allez voir espèces de crapules, vous ne valez rien».

Y. N.

Donnez votre avis

Votre adresse email ne sera pas publique.